Zugriff auf diese Inhalte :

Abstract

[French only]

Résumé

En anesthésie pédiatrique, il est courant d’administrer de hautes fractions inspirées d’oxygène (FiO2), mais les répercussions postopératoires de cette hyperoxygénation sur les fonctions pulmonaires sont incertaines. Dans une étude randomisée contrôlée (n=58), nous avons comparé les modifications physiologiques respiratoires d’enfants exposés à une haute FiO2 (80%) versus basse FiO2 (35%) durant leur anesthésie générale. Nos résultats démontrent que dans le groupe FiO2 80%, le volume pulmonaire en fin d’expiration diminue en post-opératoire immédiat (-12.0 [-18.5 à -5.5]%, p=0.01) et l’hétérogénéité ventilatoire reste augmentée à J1 (6.1 [2.5 à 9.8]%, p=0.02). Nous n’avons pas observé de différence entre les deux groupes dans les mesures de mécanique respiratoire (résistance des voies aériennes, élastance tissulaire), ni dans les critères supplémentaires analysés, tels que les complications respiratoires (hypoxémie, pneumonie), la réduction du risque de nausées et vomissements postopératoires ou la survenue d’infection du site opératoire jusqu’à 30 jours.

Schlüsselwörter
Anesthésie pédiatrique, Hétérogénéité ventilatoire, Hyperoxie, fonction pulmonaire, A double blind, Randomized controlled trial
Quelle

DE LA GRANDVILLE B. Effets de la concentration d’oxygène sur la physiologie respiratoire en anesthésie pédiatrique: une étude randomisée contrôlée en double aveugle [Internet]. Université de Genève; 2019

Kontaktaufnahme
Erfahren Sie, wie THORASYS Ihnen in Ihrer Praxis kann helfen. Füllen Sie das Formular, und einer unserer Vertreter wird sich mit Ihnen in Verbindung setzen.
Formular erfolgreich abgeschickt!
Wir werden uns in Kürze mit lhnen in Verbindung setzen.